14 juin 2010

Bowery Electric : S/T


Bowery Electric

Sortie : 1995
Produit par Bowery Electric
Label : Kranky

Si on s’y plonge, le temps s’arrête. Impression flottante assez déstabilisante où on a du mal à juger des minutes qui passent ou de l’enchaînement des morceaux.
Tout n’est qu’un sempiternel recommencement, un étirement des mêmes riffs et des mêmes ambiances lourdes et saturées, le tout sous le contrôle d’un rythme particulièrement lent et d’une basse très en avant. Une basse de plomb, imperturbable et pesante. On se dit qu’on ne va jamais s’en sortir, qu’on est comme prisonnier d’un engourdissement qui nous gagne et nous laisse totalement rêveur.
Les voix, très en retrait, semblent sortir de très loin, d’autant plus qu’elles sont souvent recouvertes par des déferlantes grasses et gluantes de guitares, et laissent penser qu’on est ailleurs.
L’album défile et on croit être toujours au début, ou en tout cas, jamais à la fin. Avec une batterie réduite à un rôle de métronome stupéfiant de langueur et de régularité, des nappes de guitares qui ne changent jamais de ton, et une lourdeur dans le ton qui impressionne, Bowery Electric livre en réalité un album d’ambient. Peu reposé et très torturé par contre.
Un grondement de guitares mais résolument abstrait, jusqu’à s’évanouir dans la contemplation la plus floue.

Aucun commentaire: