5 février 2010

Sweet Jesus : Real Babe EP



Real Babe de Sweet Jesus

Sortie : 1992
Produit par Ray Schulman
Label : Rough Trade

Quelle indélicatesse que de tirer un trait sur de pareils groupes ! Car Sweet Jesus était capable de sortir des singles imparables en l’espace de quelques mois seulement. De quoi faire pâlir bons nombres de groupes actuels. Flamboyantes, lascives, les chansons qui figurent sur cet EP sont de vraies pilules de bonheur.Il est d’ailleurs étonnant de voir jusqu'à quel degré de préciosité, on a pu monter. Sweet Jesus en joue et s'en délecte. Entraînant ses titres dans d’évanescentes odes suaves et précieuses, dans lesquelles se glisse une sacrée dose d'irrévérence. Que ce soit dans la voix moite et androgyne de Ben Bentlet, dans les rythmes qui font penser au monde des boîtes de nuits anglaises ("Sindy makes believe") ou dans les guitares saturées en plein, on retrouve toujours cette flamboyance de têtes brûlées qui caractérise si bien Sweet Jesus. Cela semble leur convenir tout à fait et ils démontrent leur sens du raffinement suspect et tendancieux avec talent. "Real Babe" ou "Sindy makes believe" sont suffisamment énergiques pour entraîner l'auditeur dans des pistes dansantes et euphorisantes. Et leur sens de l'affectation sublime les accroches comme sur "Oceana", à laquelle on ne peut s'opposer tant tout ici semble indiquer que la recette euphorie – glamour marche à merveille. Quant à cette voix de fausset qui souffle et susurre avec une exagération incroyable, elle donne un charme fou aux morceaux, la note qui place Sweet Jesus à part.
En fait, quand on écoute ces chansons dont la formule est tout compte fait simple (mélodie accrocheuse surplombée par des saturations grésillantes et lumineuses), on se rend compte que Sweet Jesus fait preuve de beaucoup de sensualité. Je corrige : c’est la définition même de la sensualité.

Aucun commentaire: