18 novembre 2009

Fiche artiste de Coaltar of the Deepers



Coaltar of the Deepers

Traversant les époques, Narasaki aura ammené son groupe des premiers soubresauts shoegaze dès le début des années 90 (alors que ce mouvement était tout nouveau au Japon) jusqu'aux sons nu-metal venus des Etats-Unis dans les années 2000 (suite à une tournée là-bas en 2003), en passant par l'electro avec son album "No Thank You". Inutile de dire que Coaltar of the Deepers est une référence, une figure tutélaire dans le rock japonais, un groupe culte en quelque sorte.
Boulimique de travail, Narasaki est probablement un des musiciens les plus actifs (et les plus influents) au Japon. En plus de son groupe, Coaltar of the deepers, dont les singles sortent à la pelle, entrecoupé de périodes de silence, Narazaki a participé à divers projets, comme la BO de l'anime Paradise Kiss ou la création du label Sadesper Records. En plus de tout cela, Narazaki a pris une part active aux productions d'autres groupes comme Tokusatsu, Runaway Boys ou encore la formation shoegaze Astrobite.
Bref, que faut-il de plus pour se convaincre du rendement incroyable de Narasaki ? N'oublions pas que c'est lui, avec ses singles à l'orée des nineties ("Sinking Slowly" est un des meilleurs singles shoegaze jamais sortis, tout pays, toute époque, confondus, il faut le savoir) qui a fait découvrir à tout un peuple, le son tourbillonnant et brouillon d'un shoegaze survolté.

1 commentaire:

Dr.Nichon a dit…

Ce groupe semble boudé sur tous les sites musicaux français, même ceux traitant des musiques les plus obscures. merci pour ces quelques repères !