22 juin 2009

Alison's Halo : Eyedazzler



Eyedazzler de Alison's Halo

Sortie : 1997
Produit par Adam et Catherine Cooper
Label : Burnt Hair

Bien qu’il porte le nom donné à leur première boite à rythme, c’est à Catherine Cooper que le groupe doit tout.
Sa voix envoûtante et gracile est à la base du charme de toutes les chansons, qui sont directes, tranchantes et brillantes. Alison’s Halo, au cours de leur début de carrière, entre 1992 et 1996, ont su écrire d’incroyables pop-songs efficaces, fraîches, qui respirent la guitare torsadée et magique, la féminité et la douceur. A titre d’exemples, au hasard, citons l’inoubliable « Melt », l’orage grondant de « Chime », cette voix sublime qui monte dans les nuages sur « Snowbleed », l’arpège extraordinaire de « Torn », la mélodie entraînante de « Sunshy » et tant d’autres.
Catherine Cooper hésite encore entre le chant d’une petite fille et celle d’une femme assumée, ce qui jette un drôle de trouble sur la musique du groupe. Dès lors, on quitte peu à peu le monde de la pop pour se diriger vers celui de la dream-pop, beaucoup plus tortueux, hagard et subversif. Les tempos se font roucoulant, vaporeux, avant qu’à chaque fois ne surviennent des explosions, des feux d’artifices, des myriades de couleurs, des gerbes de guitares, comme autant d’animations féeriques. Guitares éblouissantes et distordues, voix délicieuse et éthérée, batterie tout en roulement, construction schizophrène entre accalmie et orage, échappées bruitistes mais toujours merveilleuses, on n’est jamais surpris mais toujours émerveillé.
Eyedazzler est le genre de recueil qui efface d’un seul coup d’un seul les déceptions rencontrées à chercher la perle au milieu de tous ces groupes passés et oubliés.

Aucun commentaire: