27 mars 2012

Amnesia : Cherry Flavor Night Light


Cherry Flavor Night Light de Amnesia

Sortie : 1997
Produit par Brad Laner
Label : Supreme Recording


Absolument seul à l’écriture, aux instruments et à la réalisation, Brad Laner va polir sa production, travailler minutieusement sur chacune des plages de guitares et rendre un son aussi touffu que particulièrement ouvert. Cela ne veut pas dire pour autant que cet éternel bidouilleur de studio se soit apaisé, on y retrouve ainsi toujours les mêmes distorsions industrielles, sauf que c'est au service de titres plus allongés, plus lents et plus cools. Derrière les saturations si caractéristiques (ressemblant à des crépitements robotiques), apparaissent cette fois des plages triturées de pur raffinement, tranquilles, oscillant entre lounge (le superbe « If you come around »), morceau jazz expérimental (« Wrong with me ») ou encore pop nonchalante (« Drained »). Seul aux commandes, Brad Laner peut donc se montrer plus éclectique.
Il se dégage de cet esprit une accueillante chaleur, une touchante liberté qui vient se cacher sous des harmonies évidentes. La voix de Brad Laner, douce, légère, souvent mixée, est toujours aussi savoureuse. Elle prend cette fois-ci plus de temps. On se laisse voguer. L’ambiance est particulièrement feutrée. Parfois lourde (« Undergarden Song »), parfois plus psychédélique (« Blind Me »), souvent bizarre, toujours d’un attrait intéressant. On note cette attirance pour la musique orientale ou africaine sur certains morceaux, ainsi qu'un goût très prononcé pour les rythmes artificiels, l'avant-garde et les distorsions.
La part belle est donnée à la contemplation, à la curiosité devant des constructions étonnamment hypnotiques, des déstructurations, des rythmes chaloupées, des vagues flottantes de fritures électriques, des étirements ou sur des parties instrumentales entêtantes. Cherry Flavor Night Time est un sommet d'une sensibilité tendue, palpable et absolument enivrante lorsqu'on s'y laisse prendre. Brad Laner prouve encore une fois que le talent doit être cherché souvent ailleurs que ce que nous montre la reconnaissance. Avec ce projet solo, le musicien de génie s’enfonce encore plus dans l’anonymat.

Aucun commentaire: