11 février 2012

That Uncertain Feeling : Sunriser EP


Sunriser EP de That Uncertain Feeling

Sortie : 1991
Produit par Ed Buller
Label : Dead Dead Good

Ce jeune groupe mancunien a sorti ses premiers singles lors de la première vague du shoegaze, mais il n’a pas su en bénéficier par la suite. C’est bien dommage car ils avaient tout pour eux ! Ils sont malheureusement très nombreux dans ce mouvement à avoir eu le même destin.
Avec Sunriser, tout va vite, très vite. Le rythme est surmultiplié. Il subsiste pourtant une sorte de magie incroyable : cette espèce de frénésie dans les guitares s’allie parfaitement avec le ton glacé qui évoque New Order parfois (« Sunrise »). Il n’y a aucun temps morts et les instruments forment alors un tout, un vrai mur du son dévastateur. On sent l’ivresse nous gagner. D’ailleurs That Uncertain Feeling l’a bien compris puisque le groupe joue sur cet enivrement. Les guitares s’additionnent sans retenue pour sonner comme dans un tourbillon. Appuyée par une basse qu’on distingue à peine mais qui joue un rôle fondamental dans le maintien de la cohérence, malgré les déferlantes saturées qui arrivent successivement sans s’arrêter une seule seconde, le rythme sonne et donne le tournis.
« A dream of dolphins » est un tel déferlement qu’on en est presque perdu : secoué dans tous les sens, on se laisse porter par ce chant orgueilleux, élevé, crâneur et qui finit par s’évader dans des « aaaaaaaaaaaaah » mielleux et halluciné. Et ce tempo est si élevé qu’on a l’impression que même les musiciens sont dépassés. La voix douce et soufflée sur « Cody Calling » indique que le vertige est surpuissant : on n’a rarement joué un morceau shoegaze aussi vite. Une magie est invoquée, celle des boites de nuit et des parties sans fin.
Parmi les singles sortis à cette époque et qui ont lancé l’histoire du shoegaze en Angleterre, nul doute que « Sunrise » peut être considéré comme une référence.

Aucun commentaire: