26 octobre 2011

Nature Things : Lucid EP


Lucid EP de Nature Things

Sortie : 1991
Produit par Adam Lesser
Label : Action Records

Plongeant l’auditeur dans un tourbillon répétitif tel qu’il ne l’avait plus entendu depuis Loop, les titres de Nature Things sont la définition du psychédélisme le plus brutal et sauvage. Une pop presque auto-destructrice.
Concentré absolu de distorsions et autres bruits crispant, « Bitter » explose les conventions, marasme duquel émerge difficilement un chant freluquet, suffisamment défoncé pour être léger, voire aigu. Ce chant léger se noie même complètement au cours des autres compositions, titres shoegaze qui subliment aussi bien le côté sombre que le côté lumineux du groupe.

Alors que le public pourrait être en droit d'attendre un son clair, dans la lignée de la pop fleur bleue des Smiths, le groupe de Blackpool propose quant à lui une musique sourde. Lourde, noisy, surchargée, avec des voix détachées, qui semblent venir d'ailleurs ou qui sont complètement défoncées, mais étrangement très douces, elle se repète inlassablement, pour provoquer une transe, et tourne en boucle.
Au milieu de ce tumulte, ces quelques chansons arrivent à marier confusion bourdonnante et éminence accrocheuse. Le virevoltant « Ignorance » libère toutes les impulsions d’habitude bâillonnées en un tourbillon de distorsions, de fuzz et de voix crachées et/ou susurrées de façon ouatée. L’hébétude s’observe sur l’étourdissant « Shy Me », où la même boucle de guitare se répète, crasse, grave, bourdonnante, crépitante, avec une froideur incroyable. En tout cas, il est stupéfiant de constater jusqu’où peuvent mener les drogues.

Aucun commentaire: