7 juin 2011

Fiche artiste de Aspidistra



Aspidistra

David McLaughlin, le patron autodidacte de Fluff (micro-label de Leicester qui a signé entre autres, Hood et Boyracer à leurs débuts) dit à propos d'eux : "Aspidistra est arrivé de Perth, en Ecosse. Ils aimaient faire la fête et étaient plutôt cool. Je ne sais pas ce qu'ils sont devenus ensuite".
Cette formule, interchangeable, ne renseigne pas énormément, tant elle pourrait au final s'appliquer à tellement d'autres. A tel point qu'on pourrait en faire la définition du groupe typique anglais, jeune, fringuant, arrivé là un peu par hasard, désireux d'avoir des bières gratuites en échange de quelques coups de grattes, et qui parvient malgré tout à signer quelques fulgurances.
Car des fulgurances, Aspidistra aura eu l'occasion d'en signer quelques unes, sur le label Fluff donc, véritable entreprise Do-It-Yourself, extension de fanzines et entretenu quasiment à main nue par le seul David McLaughlin, mais aussi sur le label Lust Recording, juste avant, en 1990 (déjà !).
A l'époque où le shoegaze n'était pas encore un mot de journaliste, une époque où Ride n'allait pas tarder à sortir son tout premier single, une époque où il était encore très bien vu de faire cracher des saturations à tout bout de champs. Aspidistra participera donc à la scène de Newcastle, même s'il en est pas originaire, en compagnie de Feral, The Lavender Faction ou Mr Peculiar.
Et comme le dit si bien David McLaughlin, on ne sait rien de ce qu'il leur est advenu après ces quelques singles. Ce qui est le lot de nombreux groupes anglais.

Aucun commentaire: