31 mars 2011

Afterglow : Teddy's got a gun


Teddy's got a gun de Afterglow

Sortie : 1994

Produit par Dave Hannan

Label : Supersonic Records

A force d'essayer, Afterglow a finit par toucher au but. C'est sur leur dernier essai qu'ils auront été le plus près de la chanson pop par excellence, celle dont le refrain, la mélodie, le son léché serait si efficace qu'elle accrocherait d'entrée et sans condition.

Globalement, le son (avec enfin une production à la hauteur) et l'énergie d'Afterglow font vraiment preuve d'un sens de l'évidence : les guitares sont bien senties, le tempo est soutenu et les harmonies vocales, avec ces dédoublements, ces refrains entrainants, sont particulièrement avenant. Certes, rien de bien compliqué (on sent que les membres du groupe sont moins torturés qu'à leur début), mais "Racoon" ne se pose guère de questions et emballe dès la première écoute, tandis que "Bright and eady" joue des arpèges sous un tonnerre de saturation. Le duo de voix d'enfants de coeur évoque Ride, influence évidente pour ce groupe australien.

Heureusement, il ne se contente pas d'être une copie, et se montre capable de dépasser cette condition : "Teddy's got a gun" est superbe à plus d'un titre. Non seulement les entrelacs entre les deux types de voix, toutes deux doucereuses et naïves, sont inouïes, mais en plus les riffs sont très variés, rappelant For Against, autre influence qu'on n'aurait pas soupçonnée !

Au jeu des chansons plus langoureuses, pour emballer les filles, Afterglow réussit là aussi le coup parfait, avec le magnifique "Where you are", claviers de sortie, voix béates et mielleuses, guitares sèches superbes. Un réel songwriting qui pourrait en rendre jaloux plus d'un !
On sent que sur cet EP, Afterglow maîtrise mieux son sujet, sait exactement où il veut aller, quel son il veut produire ; le groupe se rend intelligible, va à l'essentiel, et après tout, on ne demande guère plus au rock, sinon de signer de belles chansons, qu'on se plait à répéter en boucle.

Une chanson comme par exemple "Run for you wife", joué à cent à l'heure, simple, basique, essentiel, évident, avec un refrain comme on aimerait en entendre sans discontinuer, toute notre vie, qui nous redonne le moral, l'entrain et le sourire, tout ça à la fois !

Aucun commentaire: