17 juin 2010

Bowery Electric : Drop EP


Drop EP de Bowery Electric

Sortie : 1994
Produit par Bowery Electric
Label : Hi-Fidelity Recordings

Sur « Drop », une atmosphère de fin du monde : une basse terrible, grondante, des guitares métalliques sorties des profondeurs, des nappes sourdes et une tendance à faire durer lentement les choses, pour un chant transformé, noyé sous le mix et lancinant, jusqu’à filer le frisson.
Ce ne sont pas les coups secs et durs sur la batterie qui changera la donne, ni d’ailleurs les saturations bourdonnantes et à la puissance prodigieuse. Sur le deuxième morceau, « Let me down », cette fois-ci, c’est la voix de Martha, qui sidère et laisse pantois, charmeuse, mythique et quelque peu irréel, d’une profondeur solennelle incroyable, d’autant qu’elle répète sans arrêt les mêmes mots sans jamais varier. C’est ainsi que s’impose la puissance de Bowery Electric à leur tout début avant de se calmer par la suite et de virer vers l’ambient : asséner des coups, marteler et écraser l’auditeur.
Dommage d’ailleurs qu’il n’y ait pas plus de morceau de cette époque cathartique, seulement quatre sur ce recueil des singles du groupe, tant Bowery Electric savait se faire imposant et charismatique.
Tout en tranquillité et en retenue, le troisième morceau « Head on fire », sous ses nappes de saturations et ses échos de guitares plaintifs qu’on entend au loin, résonne dans les esprits et bourdonne comme une myriade de décibels disséminés, tandis que « Only Sometimes » laisse répandre une coulée de riffs, comme des râles fatigués, témoignage d’une orgie psychotrope, sans varier d’un iota tout du long.
Un voyage tout aussi cérébral que physique, assez intimidant, mais hypnotique, en seulement quatre titres, ce qui, en fait, est largement suffisant pour devenir culte.

Aucun commentaire: