18 mars 2010

Fiche artiste de Penelope Trip



Penelope Trip


La formation originaire de Gijon a été extrêmement importante dans la scène indie pop espagnole qui a commencé à naître au début des années 90. Ce qu’on appelé le « xixon sound » ne vient pas tant du fait d’une similitude dans le style que dans une envie de proposer quelque chose de nouveau.
Effectivement, dépité de la médiocrité dans laquelle végétait la musique espagnole, cinq étudiants décident de fonder un groupe. Il s’agit de Tito Pintado (chant), Pedro Vigil (guitare), Juan Carlos Fernandez (guitare), David Guardado (basse) et Covadonga De Silva (batterie). Le nom du groupe est inspiré de la chanson de Felt, « Penelope Tree ». Des premières démos leur permettent de signer sur le label Munster Records et de sortir un premier EP, « Hammerhead », en 1991.
Stupéfaction dans la presse spécialisée : voilà que les guitares sont extrêmement saturées, la voix en retrait (Tito chantait en anglais mais dans un anglais plus qu’approximatif, ceci expliquant cela) et les influences nullement nationales mais anglo-saxones (The Pixies, My Bloody Valentine, Moonshake, The Pastels ou encore Young Marble Giant) !
Parallèlement, de nombreuses autres formations voient le jour à Gijon et proposent à leur tour leur vision de la pop indépendante : Australian Blonde, Dr Explosion…, à la tête duquel Penelope Trip s’installera. Le premier album sorti l’année suivante confirme cette tendance.
Une scène alternative commence à se constituer, dont le Noise Pop Tour en est le rendez-vous immanquable.
Le deuxième album, « Usted Morira en su nave espacial », en 1994, après le remplacement de Covadonga par Cesar Migueles, malgré un son plus accessible, ne permet pas à Penelope Trip d’obtenir la reconnaissance qu’il méritait, se contenant au circuit underground. Et puis les piètres performances scéniques du groupe auront fini de l’achever, par exemple, le concert catastrophique au Benicassim en 1995.
Une signature sur une major et un dernier album « ¿ quien puede matar a niño ? » n’y changeront rien : Penelope Trip se dissout. Avec lui, le souvenir d’avoir mené une scène vibrante et novatrice en Espagne.

Aucun commentaire: