28 juin 2009

Paint in Watercolour : Unknown



Unknown de Paint in Watercolour

Sortie : 1992
Produit par Paint in Watercolour
Label : Victor Musical Industries

Dans un monde plus juste, les chansons de Paint in Watercolour auraient mérité d’être des tubes.
En tout cas elles ont tout pour l’être : des guitares tourbillonnantes, bouillonnantes et pleines de vie, cinglant des mélodies prenantes et immédiatement accessibles.
Le ton légèrement dérapant de « You are here », l’énergie contagieuse et saturée de « The Sweetest Sugar », le chant rempli de morgue et de beauté de « Glare », le passage vaporeux avec guitare sèche et percussion de « I’ll be your eyes », le refrain irrésistible (quasiment dans un esprit Brit-Pop) de « Hypocrite », les guitares furieuses de « Guess », la longue montée en puissance de « I wish to die », sommet shoegaze rempli de fureur contenue et d’abattement, tout est là pour constituer un album qui aurait mérité plus que le rang d’œuvre inconnue.
Sorti au Japon et en même temps que d’autres groupes évoluant dans la même veine, comme Catherine Wheel, Ride ou Adorable, « Unknown » (qui porte bien son nom) ne resta finalement que l’apanage de quelques irréductibles locaux. Et pourtant, ce sont eux qui avaient raison ! Car Paint in Watercolour possédait un réel talent d’écriture.
Bourrés de vivacité, les titres de ce premier album respirent la fraîcheur, les idéaux démesurés des jeunes musiciens et cette envie inassouvie de refaire le monde. Pour dépeindre cet état d’esprit unique, autant éphémère que précieux, où même en étant jeunes, on est persuadé d’être capable de tout chambouler.
C’est ce que l’incroyable et savoureux « Melt », ce mid-tempo dandinant, cette basse roucoulante, ce chant précieux, essaye de dire : il n’y a pas de limites, pas de barrières, juste nos ego. L’objectif n’est pas de refaire le monde, l’objectif c’est d’en avoir toujours envie.

Aucun commentaire: