18 décembre 2008

Fiche artiste de The Milk and Honey Band



The Milk and Honey Band

Délaissant à ses heures solitaires les frasques de son groupe Levitation, Robert White avait l'habitude de traîner un peu en studio ou d'emprunter une 4-piste pour enregistrer à la maison.
Abbatu et quelque peu amer devant l'attitude des membres lors des concerts, ce projet solo était pour lui une bouffée d'oxygène. Robert White se contentait d'ailleurs de chanter et de jouer de tous les instruments, qu'il enregistrait séparément avant de les compiler.
Ces chansons figurent toutes sur « Round the sun », que Rough Trade choisit de publier en 1994. La plupart des instruments rappèlent avec nostalgie l'époque du rock progressif, de la même manière du reste que Levitation, mais dans une veine plus acoustique et reposé. De plus le caractère véritablement lo-fi de l'album laisse transparaître fidèlement les vagues à l'âme de Robert White.
Suite à la rupture de Levitation, Robert White choisit d'aller vivre à Brighton et d'y entamer une carrière de producteur. Durant ces quelques années, il continue d'écrire dans son coin et d'amasser lentement du matériel pour The Milk and Honey Band.
En 2001 sort en toute discretion sur un label mancunien obscur – Uglyman Records – le deuxième album, « Boy From The Moon », qui verra la participation de Richard Yale et Mikeal Tubb (avec qui Robert White avait déjà travaillé au sein de Zag and coloured beads), même si le studio se trouve chez Robert White et que ce dernier compose ses chansons seuls.
C'est surtout avec « The Secret Life Of The Honey And Milk Band », paru en 2004 sur le label de Andy Partridge (XTC), que le groupe signe l'album le plus abouti. Spatial, pastoral et très psychédélique, tout en restant léger, cet opus aurait mérité de connaître un meilleur sort.

Aucun commentaire: