2 juin 2007

Fiche artiste de Blind Mr Jones


Blind Mr Jones

A l’époque il y avait une bonne blague qui circulait. La rumeur voulait que le groupe Jethro Tull se soit reformé. L’allusion tenait du fait que Blind Mr Jones avait un musicien qui jouait de la flûte, instrument incongru pour un groupe de rock, sensé vouloir en découdre avec les guitares. Et bien vite le groupe ne fut plus que réduit à ça.
C’est que la tentation était facile : les membres avaient à peine 19 ans de moyenne d’âge !
Blind Mr Jones, qui tire son nom d’une chanson des Talking Heads, s’est formé au début des années 90 à Marlow, en Angleterre. Le groupe composé essentiellement de lycéens attire vite l’œil de la presse comme étant une curiosité à surveiller. Il faut dire que le guitariste James Franklin, le chanteur/guitariste Richard Moore, le flûtiste Jon Tegner, le bassiste Will Teversham, et le batteur Jon White, avec leur look de petits garçons, fans de Dinosaur Jr mais pas encore en âge de passer le bac, firent rire pas mal de monde. C’était sans compter leur immense talent prometteur.
Durant leurs concerts erratiques de lycéens, personne ne s'interressa à eux, hormis le label Cherry Red Records qui les signa sur la fois d'une démo et de l'avis expérimenté de Chris Hufford (producteur de Chapterhouse et Radiohead). Paraîtront alors deux singles : « Eye vibes EP », sur lequel Neil Hastead vient faire quelques parties de guitares, puis « Crazy Jazz EP », dont les interventions à l’harmonica seront signés Johny Greenwood, guitariste de Radiohead.
L’album « Stereo Musicale » attira l’attention des critiques, mais surtout pour être traité avec une certaine suffisance, Blind Mr Jones souffrant d’être toujours comparé à Ride. Et même la parution d’un deuxième album, plus mature en 1994, toujours produit par Chris Hufford, n’y changera rien. Il était déjà trop tard, plus personne ne s’intéressait à eux, et ils restèrent cantonné au rang d’éternel espoirs. La lassitude finit par l’emporter, d’autant que déjà, les membres de Blind Mr Jones, passaient pour des vieux auprès des groupes Brit-Pop comme Menswear ou Supergrass.
Le groupe se sépara dès 1994, sans qu’on sache bien ce que ces musiciens devinrent par la suite.

Discographie :


1 commentaire:

Gravity Grave a dit…

Le EP "Eyes Wide" est vraiment sublime! Je ne connais pas encore les albums mais ces 4 chansons sont hallucinantes de beauté!