23 septembre 2011

Fiche artiste de Earwig


Earwig

Les amateurs de rock indé obscur connaissent très bien (et aprécient d'ailleurs) Insides pour avoir été un des tout premiers groupes post-rock, avec Laïka ou Pram. Le duo de Brighton, Kirsty Yates et Julian Sergei, proposèrent une electro ouatée et évanescente, sur leur album "Euphoria", avant de plus ou moins disparaître des écrans radar ou de faire des sorties solo, aussi discrètes qu'envoutantes.
Avant ce projet expérimental, le couple avait fondé Earwig pour proposer un shoegaze industriel assez sexy, profond et novateur. Cette fronde intellectuelle s'est menée au travers une succession de singles cultes, aux pochettes magnifiques et très racées, "Hardly", "Subtract" et "Might", entre 1990 et 1991, sur le petit label La-Di-Da Productions. Un an plus tard ce label eu la bonne idée de sortir un recueil.
Le seul et unique album de Earwig est une petite merveille. Il rompt avec le shoegaze de départ, aiguisé et mordant, pour n'en garder que la grâce, n'hésite plus à ralentir le rythme, à faire dans le minimalisme, et accède alors à une sorte de plénitude inouïe. A l'image de sa pochette (où la mystérieuse Kirsty se prète au jeu de la pose), probablement une des plus belles et des plus romantiques de l'époque, "Under my skin I'm laughing", sorti en 1992, est un petit morceau de nuage arraché du matelas divin. En un an à peine, le duo aura accompli un saut dans l'évolution de son style tandis que certains groupes dans toute leur carrière, n'en auront même pas accompli le dixième.

Aucun commentaire: