24 mars 2012

Fiche artiste de Passing Clouds


Passing Clouds

Ce sont Grant Madden et Anne Reekie les premiers qui ont formé Passing Clouds en 1990. Fonctionnant au tout début avec une boite à rythme, ils ont vite été rejoints par Adam Green (guitare) et Alex Reed (batterie). Quelques démos sont envoyées auprès de la structure Bite Back ! Records un peu par hasard. « Je ne me souviens plus la raison qui a fait qu’on a voulu signer chez eux, si c’était parce qu’ils avaient assistés à un de nos concerts, ou parce qu’ils hébergeaient un groupe qu’on aimait bien » confesse Grant Madden. Toujours est-il qu’ils sortent un single sans leur autorisation, espérant que ce dernier leur plaise, ce qui heureusement sera le cas. Ils en sortiront même un deuxième. Mais uniquement en vinyle, faute de moyens, le label n’étant pas connu pour ses signatures prestigieuses.
Caractérisé par un son bruyant et par un duo de voix féminine/masculine magique, Passing Clouds enchaîne les concerts et contribue à l’effervescence de la scène de Norwich. « Le Wilde Club de Norwich était le meilleur endroit pour un groupe local d’avoir une chance de jouer. Barry, qui gérait le pub, proposait à de jeunes groupes de la ville de faire les premières parties dès lors qu’un gros groupe faisait une tournée, ce qui permettait d’avoir du monde dans le public. » évoque Grant Madden. Avec The Bardots, Catherine Wheel, Cherry Forever, le groupe fera de Norwich un terreau fertile en matière de shoegaze. Mais pas pour très longtemps. La politique de promotion locale n’étant pas assez rentable comme l’explique Grant Madden : « Il y avait aussi The Waterfront qui a ouvert durant cette période et qui donnait sa chance aux jeunes groupes du coin, beaucoup plus que maintenant d’ailleurs. Ils ont perdu beaucoup d’argent à faire ça bien. ». Soutenir des groupes qui passent leurs soirées sur leurs pédales d’effet ne permet pas de garnir la caisse de la billeterie. Progressivement la scène de Norwich s’évapore.
D’autant qu’en 1994, Grant Madden quitte le groupe pour s’en aller former le groupe twee Half-Time Oranges. Anne Reekie et Adam Green restent pour monter le leur. De ce split, il résultera l’excellente formation post-rock Fiel Garvie, de solide réputation, du moins pour les connaisseurs, dont la musique envoutante et complexe est portée par la sublime voix de Reekie.

Aucun commentaire: