27 octobre 2011

Tongue : Opaque EP


Opaque EP de Tongue

Sortie : 1994
Produit par Dave Fridmann
Label : Mason Ring Records


Ce vinyl contenant seulement trois titres dégage pourtant une énergie hors du commun. Que de guitares ! Que de distorsions ! On peut comparer ces chansons à celles d’un autre groupe américain, Velocity Girl, et il y a un peu de vrai tant ça va très vite sans regarder en arrière. Surtout sur "Here before", acéré, écorchant. La batterie sonne tellement fort et vite que l'on a l'impression que tout va s'écrouler autour d'eux. Le rythme mené à la batterie est assez effarant.
Le plus, vous savez ce petit plus qui fait toute la différence, c'est la superbe voix de Deborah sur "Opaque", elle se fait plus mutine dans la voix, elle mise sur la mélodie, la sensualité est subtile, car en réalité noyé sous les distos et les saturations infernales, cependant cela suffit amplement pour créer l'addiction.
On remarque également qu'il fut produit par Dave Fridmann, ex-Mercury Rev, qui allait devenir célèbre plus tard, ce qui permet d'obtenir un son encore meilleur et d'avoir une voix plus claire.
C'est l'exemple parfait du single indie : trois chansons, on pourrait dire : "oh, ils ne se sont pas foulés, ceux-là", quelque part on n'aurait pas tord, mais trois chansons emballantes, qu'on n'arrête pas d'écouter. A l'époque, ces vinyles, pas chers, s'achetaient à la sortie de la fac, chez les disquaires, se prêtaient, passaient de mains en mains, même si ces échanges ne concernaient que quelques amateurs éclairés de choses indé. Car Orgasm était un label peu connu, très porté sur l’expérimental, et Tongue, groupe américain signé en France, l’était encore moins.
Sur « Shed » et sur tous les autres morceaux, Deborah va illuminer les compositions mitraillettes de sa voix de princesse, au grain doux, mielleux, acidulé et épicé. Un régal.

Aucun commentaire: